M. Lambert, la pauvreté n'est pas un choix